• 0892490245 1,50€/appel + prix appel
  • contact[at]protagoras.fr
Nouvelles mesures du CISR 2018
Actualités, Sécurité Routière

Bilan du CISR 2018 : vitesse à 80 km/h, alcool, téléphone, stage de sensibilisation

17 janvier 2018

Depuis plusieurs années, et au fil des gouvernements qui se succèdent à l’Elysée de nombreuses mesures ont étés prises pour réduire le taux de mortalité sur les routes françaises. Les automobilistes sont sensibilisés à la Sécurité Routière grâce à des campagnes de sensibilisation diffusés chaque année. Dans cet article, découvrez les nouveaux dispositifs mis en place par le Comité Interministériel de la Sécurité Routière (CISR) en cette rentrée 2018 pour lutter contre la mortalité routière.

CISR 2018 : les nouvelles mesures pour la Sécurité Routière

Le 9 Janvier dernier s’est déroulé le Comité Interministériel de la Sécurité Routière, présidé par le Premier Ministre Edouard Philipe.

Son objectif est de mettre en place toutes les mesures nécessaires pour lutter contre l’insécurité routière et la mortalité au volant.

Avec le CISR, la volonté du gouvernement est d’investir l’ensemble des citoyens pour améliorer les conditions de sécurité sur les routes françaises et réduire le nombre d’accidents sur la route.

18 mesures phares pour lutter contre la mortalité routière ont émané de ce comité et trois axes principaux ont été étudiés :

  • l’investissement de tous les citoyens pour favoriser la prévention routière,
  • la protection de tous les usagers de la route : automobilistes, piétons, motards, cyclistes,
  • la mise en place des nouvelles technologies pour faire baisser les chiffres de la mortalité routière.

Lutte contre la mortalité routière : tous concernés

La mortalité routière est un véritable fléau par lequel tous les citoyens, automobilistes ou non, sont concernés.

L’engagement collectif est donc un des leitmotivs du Comité Interministériel pour la Sécurité Routière.

Les victimes d’accidents de la route étant plurielles, l’éducation et la sensibilisation se font dès le plus jeune âge.

Ainsi, pour atteindre ces différentes cibles, le Gouvernement a mis en place plusieurs méthodes dédiées.

L’objectif est de sensibiliser tous les Français à l’importance de la Sécurité Routière et à l’adoption d’un comportement responsable.

Le CISR a pour ambition de sensibiliser les jeunes au travers de plusieurs moyens :

  • sensibilisation à la conduite dangereuse : alcool au volant, conduite sous l’emprise de stupéfiants,
  • promotion accrue de l’importance de la conduite supervisée,
  • installation de simulateurs de conduite dans les missions locales,
  • création d’une communauté de volontaires sur le web,
  • signature de la charte numérique sur la prévention routière au moment des résultats du permis de conduire.

En ce qui concerne les étudiants, des formations seront proposées aux responsables d’association étudiantes et une charte sera distribuée à la rentrée sur l’importance d’un comportement responsable au volant.

Pour les personnes âgées, une sensibilisation à la Sécurité Routière sera effectuée grâce aux médecins lors des consultations.

Enfin, dans chaque administration de l’Etat, un fonctionnaire chargé de la Sécurité Routière sera désigné.

La protection des usagers de la route au cœur des mesures de prévention routière

Un meilleur accompagnement des victimes d’accidents de la route

Le gouvernement n’oublie pas non plus, toutes les personnes qui ont fait les frais de l’Insécurité Routière.

Le CISR a prévu d’offrir aux victimes d’accidents de la route un meilleur suivi et un accompagnement adapté.

Ainsi, une aide sera reversée aux victimes et aux blessés de la route.

Protection des deux-roues motorisés sur la route

Les deux-roues représentent 21 % de la mortalité sur la route en 2016.

Pour cela, le CISR a mis en place des mesures qui auront pour but de protéger cette catégorie d’usager de la route :

  • autoriser l’allumage de jour hors agglomération et en dehors des situations à faible visibilité,
  • encourager les motards à porter des bottes et une protection certifié CE airbag pour le thorax et l’abdomen en développant les partenariats avec les moto-écoles afin d’habituer les futurs conducteurs de moto au port d’équipement de protection,
  • moderniser la formation de 7 heures pour les catégories de permis A1 et A2,
  • Expérimenter un rendez-vous pédagogique avec les parents des candidats au permis AM mineurs.

La vitesse désormais limitée à 80km/h sur les routes secondaires

Cette aide aux victimes sera rendue possible grâce au surplus de recette issu de la réduction de la vitesse maximale sur les routes secondaires.

En effet, la mesure phare de cette année 2018 est la limitation de vitesse qui passe de 90 à 80km/h maximum sur l’ensemble du réseau de routes secondaires de France.

Seule exception : les chaussées à deux fois deux voies.

Cette mesure de régulation de la vitesse entrera en vigueur à partir de Juillet 2017. Notez que si la réduction de cette limitation de vitesse n’a pas prouvé son efficacité d’ici à 2020, le gouvernement reviendra sur cette mesure.

Voitures d’occasion : plus de transparence lors de la vente

En parallèle, les revendeurs de voitures d’occasions auront un devoir de transparence lors de la revente de leur véhicule.

En effet, ils devront notamment fournir un historique des réparations effectuées sur le véhicule en question.

Une mesure visant à protéger les automobilistes de potentiels achats frauduleux.

Conduite et comportements dangereux sur la route : quelles sanctions ?

Les excès de vitesse dans le collimateur du CISR

Les automobilistes étant à l’origine d’un excès de vitesse de plus de 40 km/h au-delà de la limite autorisée font également l’objet d’une nouvelle réglementation.

Leur suspension de permis de conduire sera accompagnée d’une autorisation de conduire un véhicule équipé d’un contrôleur de vitesse.

Cette mesure devrait entrer en vigueur en 2021.

Alcool au volant : le gouvernement change de stratégie

En ce qui concerne l’alcool au volant, le gouvernement semble vouloir se détacher de la méthode de répression actuelle. La nouvelle stratégie de sensibilisation aux dangers de la route s’oriente vers la responsabilisation des usagers de la route.

L’objectif : inciter les automobilistes à adopter d’eux même un comportement responsable au volant. Ainsi, le gouvernement devrait supprimer la loi concernant l’obligation de posséder un éthylotest dans son véhicule. En parallèle, le CISR aimerait former de véritables partenariats avec les distributeurs de boissons alcoolisées pour permettre la mise à disposition d’éthylotests et le développement d’actions de prévention.

L’ambition du CISR est également l’adoption d’éthylotests anti-démarrage et la mise en place d’un suivi médico-psychologique pour les automobilistes récidivistes.

La législation concernant les automobilistes ayant été contrôlés avec un taux d’alcoolémie au volant supérieur à 0,8 grammes et ayant étés sanctionnés par une suspension de permis change également.

Ils seront désormais autorisés à conduire leur véhicule durant cette suspension à condition d’installer un éthylotest anti-démarrage à leur frais.

Téléphone au volant : durcissement des sanctions

Par ailleurs, les sanctions relatives à l’utilisation du téléphone au volant vont changer en 2019.

Tout automobiliste ayant commis une infraction au code de la route tout en utilisant son téléphone portable sera susceptible de se voir suspendre son permis de conduire.

Une mesure coup de poing qui tend à dissuader les utilisateurs de smartphone au volant, particulièrement chez les jeunes.

Les sanctions pour usage du téléphone au volant

Changement de législation pour les stages de récupération de points

Si les stages de récupération de points permettent de recouvrer son quota de points, le CISR a pour volonté de renforcer la sensibilisation pour les récidivistes.

Ainsi, pour les conducteurs qui auraient suivi deux stages de récupération de points en 5 ans, ils seront obligés de participer à un stage de sensibilisation de 3 jours au lieu de 2.

Sécurité Routière et nouvelles technologies

Le CISR tend également à mieux intégrer les nouvelles technologies dans la prévention routière. Une étude sur les moyens technologiques au service de la Sécurité Routière sera donc lancée prochainement.

Elle devrait permettre d’identifier de nouveaux outils utiles aux forces de l’ordre pour agir efficacement contre les comportements dangereux sur la route.

Pour promouvoir ces nouvelles acquisitions technologiques, un fond innovation sera créé.

Limitation de vitesse, conduite en état d’ivresse ou téléphone au volant, pour le Comité Interministériel de la Sécurité Routière, 2018 sera placée sous le signe de la rigueur et de l’action.

Publié par Xavier
Partagez cet article
A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous sur Facebook