• 0892490245 1,50€/appel + prix appel
  • contact@protagoras.fr
Comment choisir sa moto lorsque l'on est jeune permis ?
Non classé

Comment choisir sa moto lorsque l’on est jeune permis ?

11 juin 2019

Vous venez de passer le permis A2 et vous cherchez à acheter une moto ? Depuis le système de nouveau permis, la législation française limite la puissance des deux-roues pour un jeune permis. Pour bien choisir sa première moto, plusieurs critères sont à prendre en compte.

La moto du jeune permis ne devra pas dépasser 47,5 ch

Pour rappel, depuis la réforme du 2 juin 2016, le permis A2 s’adresse à tous les conducteurs de motocyclettes, dès l’âge de 18 ans. Ce permis permet de conduire une moto ou un scooter qui réponde aux règles suivantes :

  • La puissance maximale n’excède pas 35 kilowatts ou 47,5 chevaux.
  • Le rapport puissance/poids n’excède pas 0,2 kw par kilogramme. En somme, le deux-roues ne doit pas peser plus de 175 kg pour une puissance de 35 kw.
  • Il n’y a pas de limite de cylindrée à partir du moment que les points précédents sont respectés.
  • La puissance ne peut pas résulter du bridage d’un véhicule développant plus de 70kw (95ch).

Pour piloter une plus grosse cylindrée, supérieure à 125cm3 et qui ne respecte pas les critères précédents, il faudra obtenir le permis A. Pour cela, le candidat doit être âgé de plus de 20 ans, être titulaire de la catégorie A2 depuis au moins deux ans et doit avoir suivi la formation permis de 7 heures dispensée par une moto école.

À la fin de la formation pratique et théorique, le formateur remet une attestation de suivi. Il n’y a pas d’examen à passer. C’est l’école de conduite qui s’occupe ensuite de la demande de permis de conduire A.

La moto du jeune conducteur devra être acceptée par l’assurance

Pour circuler sur la voie publique en France, il est obligatoire d’être assuré. L’assurance responsabilité civile est le minimum requis par la loi. Cette formule au tiers couvre les dommages matériels et physiques que votre deux-roues pourrait causer à autrui en cas d’accident responsable.

Mais vous ne serez pas indemnisé des dommages matériels subis par votre deux-roues si vous êtes victime d’un sinistre responsable. Par sécurité, mieux vaut opter pour des garanties optionnelles, voire l’assurance tous risques, l’option la plus complète.

Mais l’assurance moto coûte chère pour un jeune permis. Les assureurs considèrent que les titulaires du permis A2 sont moins expérimentés et donc plus « à risques » que les détenteurs d’un permis moto A. Aussi, le profil du motard est pris en compte.

La prime d’assurance moto est calculée en fonction de plusieurs critères dont le rapport bonus-malus du conducteur. Sachez que ce rapport est conservé même lorsqu’il y a changement de véhicule ou transfert de compagnie d’assurance. Ainsi, si vous avez reçu un malus en voiture, vous devrez souscrire un contrat plus onéreux. Utilisez un comparateur et demandez un devis assurances moto en ligne.

Enfin, toutes les motos ne sont pas assurées de la même manière. Ce critère est à connaître avant de jeter son dévolu sur un bolide. Les véhicules qui ont tendance à être particulièrement volés par exemple seront plus coûteux à assurer.

Si vous avez un budget serré, privilégiez alors une moto d’occasion, qui ne coûtera pas si cher en assurance, quitte à choisir un deux-roues plus puissant après deux ans, après obtention du permis A.

Le choix du type de deux-roues pour un jeune permis

En général, les motards changent de deux-roues après les deux ans en permis A2. Dans tous les cas, il faudra opter pour une moto qui développe au maximum 35 kW. Vous avez cependant l’option d’investir dans une moto bridée à 35 kW, quitte à la débrider plus tard.

  • La roadster

Idéales pour les débutants, les roadsters sont des motos polyvalentes, utilisées pour la route et les trajets urbains du quotidien. La Yamaha MT07, la moto la plus vendue en 2018, est aussi la plus répandue en auto-école. Légère et maniable, elle devra être achetée bridée à 47,5 chevaux. Dans la même veine, la Kawasaki Z650 (bridée) ou encore la Honda CB500F ou la KTM 390 Duke sont parfaitement adaptées pour les permis A2.

  • La moto sportive

Issue des motos de course, les sportives jouissent d’un bel aérodynamisme. Avec une selle haute, à hauteur de guidon, elle impose la position de grenouille au pilote. Elle est assez nerveuse : attention aux excès de vitesse. Les modèles privilégiés sont la Honda CBR 500 R, la Kawasaki Ninja 400 qui offre une bonne tenue de route, la KTM RC 390, la Yamaha YZF-R3 ou encore la Suzuki GSX-250 R.

  • Le trail routier

Les motos trails sont conçues tant pour circuler en ville, sur route que sur chemin. Elles sont légères, maniables, dotées de fortes suspensions et de pneus pouvant s’adapter à de nombreux terrains. Certains modèles sont plutôt préconisés pour les balades, comme la Kawasaki Versys 650 ou la V-Strom 650.

  • La custom

Pouvant être confondue avec la « néo-rétro », la custom la plus emblématique est la Harley Davidson. Les modèles bridés conviennent parfaitement aux jeunes permis. On retrouve également la Ducati scrambler 400, la Kawasaki W800 (mise en circulation entre 2011 et 2016) ou la Kawasaki Vulcan classic (2013-2016). Ces motos sont appréciées pour leur couple et leur hauteur de selle très basse. Cependant, leur poids conséquent malgré la quasi-absence de carénage et leur confort n’en font pas des motos recommandées pour tous les jeunes conducteurs.

Publié par Pierre C
Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous sur Facebook