• 0892490245 1,50€/appel + prix appel
  • contact@protagoras.fr
Moto

Passer son permis moto accéléré : est-ce possible ?

16 septembre 2019

Depuis la réforme du permis moto, les jeunes conducteurs ne peuvent plus piloter une grosse cylindrée. L’accès aux engins puissants se fait par paliers progressifs. Il est donc obligatoire de d’abord passer le permis de conduire de catégorie A2, puis, après deux ans d’expérience, passer le permis A. Pour les pilotes pressés, il existe la formation accélérée qui permet d’obtenir permis A2 en un temps record, mais la préparation à l’examen reste très intense.

Il est donc obligatoire de d’abord passer le permis de conduire de catégorie A2, puis, après deux ans d’expérience, passer le permis A. Pour les pilotes pressés, il existe la formation accélérée qui permet d’obtenir permis A2 en un temps record, mais la préparation à l’examen reste très intense.

Pourquoi passer le permis moto A2 en accéléré et comment ça marche ?

La formation traditionnelle peut durer plusieurs semaines, voire plusieurs mois. À l’inverse, le permis moto en accéléré repose sur une formation intensive qui permet un gain de temps considérable.

À chacun de cibler l’apprentissage qui lui correspond le mieux. Certains élèves ont besoin de temps pour assimiler la théorie avant de se sentir à l’aise et préfèrent pratiquer sur le long terme. D’autres préfèrent passer l’examen après une formation rapide. Le stage accéléré tombe alors à pic.

Il se déroule sur une à deux semaines et ne comprend en général que la préparation à l’examen pratique. Les candidats préparent par eux-mêmes l’épreuve théorique.

Notez que pour l’obtention de votre permis A2, il est nécessaire d’être titulaire du Code de la Route. Si vous avez besoin de le passer, comptez trois jours à une semaine de formation théorique supplémentaire, à réaliser avant le stage moto.

Les cours de conduite sont répartis sur 3 à 5 jours consécutifs, à raison de 7 à 8 heures minimum par jour pour les formations les plus intenses. Le candidat doit suivre au minimum vingt heures de leçons de conduite imposées par la loi et réparties ainsi : 8 heures sur plateau et 12 heures sur route.

L’examen du permis de conduire a lieu la semaine suivante. Chaque candidat commence par l’épreuve du plateau, qui se déroule sur une piste privée du centre de formation.

S’ensuit l’épreuve de circulation, en et hors agglomération, qui vise à évaluer la capacité à se déplacer en respectant les règles de sécurité routière, sans gêner les autres usagers de la route et de juger le niveau de vigilance du futur motard.

Les avantages du permis moto accéléré

L’avantage premier du permis moto intensif est bien sûr le gain de temps. Une formation longue peut en effet en décourager certains. D’autant que les stages classiques demandent de jongler avec son emploi du temps et de s’organiser.

Le permis accéléré lui exige de bloquer seulement une à deux semaines. Un apprentissage condensé permet aussi de progresser très rapidement et d’éviter d’oublier des éléments entre deux leçons.

Les inconvénients du permis moto accéléré

Si l’aspect intensif peut séduire certains élèves, il peut en refroidir plus d’un. En effet, ces formations rapides sont très prenantes, autant mentalement que physiquement.

Il s’agit d’assimiler un maximum d’informations en un minimum de temps. D’autre part, la formation pratique à la journée est épuisante pour le corps. Aussi, si vous souhaitez passer le code par la même occasion, il se peut que le trop-plein d’informations soit difficile à digérer.

Autre point noir : le prix. Un forfait classique coûte entre 600 et 1 000 euros. Pour le permis accéléré, comptez entre 1 300 et 1 500 euros selon l’auto-école Par ailleurs, les 20 heures de conduite minimum ne sont pas toujours suffisantes.

Il se peut que vous deviez en ajouter pour être réellement prêt le jour de l’évaluation. Et chaque heure supplémentaire augmente le tarif global.

Comment bien se préparer à passer son permis moto intensif ?

Le permis moto accéléré part souvent du principe que le candidat a déjà obtenu le Code de la Route. Si ce n’est pas le cas, passez-le rapidement avant d’entamer la formation.

Il vous faudra ensuite vous préparer à l’épreuve hors circulation qui comporte un volet théorique. Cette interrogation orale d’une dizaine de minutes en tête-à-tête avec l’inspecteur repose sur les fameuses 12 fiches du permis moto, qui brassent un large éventail de connaissances, de la sécurité à l’équipement en passant par la conscience des risques.

Révisez ces fiches tous les jours, le soir chez vous ou même dans les transports :  il ne vous sera pas demandé de restituer par cœur leur contenu. L’examinateur jugera si vous avez intégré les principes.

Bien choisir sa moto école pour passer son permis moto accéléré

Avant de se lancer dans ce marathon, il est crucial de bien choisir sa moto école. Évitez les « usines à permis », généralement chères. Choisissez une école de conduite reconnue pour son enseignement intensif de la conduite.

Vérifiez donc que l’établissement ait bien l’agrément préfectoral, qu’il fasse partie de l’Association pour la formation des motards (AFMD), ou encore des CER (Centres d’Éducation Routière) et des ECF (Écoles de Conduite Françaises).

Cela garantit que l’école répond à un cahier des charges rigoureux, à savoir que les deux-roues sont en nombre suffisant et en bon état, et qu’il y a un nombre adapté de moniteurs. Enfin, renseignez-vous sur le taux de réussite à l’examen.

Publié par Pierre C
Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous sur Facebook