• 0892490245 1,50€/appel + prix appel
  • contact[at]protagoras.fr
Quel équipement moto est obligatoire ?
Moto

Quel équipement moto est obligatoire ?

6 février 2018

Le plaisir est indissociable de la sécurité routière à moto. Pour garantir sa protection et celle du passager, l’usager de deux-roues doit se munir d’équipements de sécurité et vêtements moto. Voici un guide des équipements obligatoires et conseillés.

Les équipements obligatoires de la moto

Immatriculation

La plaque d’immatriculation doit être homologuée et visible. En cas de défaut immatriculation (plaque vissée, illisible…) lamende s’élève à 135 €, mais n’entraine aucun retrait de point.

Le format d’une plaque réglementaire est 210 x 130 mm. L’inclinaison de la plaque ne doit pas dépasser un angle de 30° vers l’avant. L’usage d’un dispositif permettant de se soustraire à la constatation des infractions routières est un délit :

  • amende de 1 500€ ;
  • 6 points de retraits ;
  • suspension de permis ;
  • confiscation du dispositif et du véhicule.

Rétroviseur gauche

Seul le rétroviseur gauche est obligatoire sur la moto, celui placé à droite du guidon étant toutefois conseillé.

Le défaut de rétroviseur est sanctionné par une amende forfaitaire de 68€.

En revanche, si le certificat de conformité de la moto fait état de deux rétroviseurs, alors que la moto n’en possède qu’un, le conducteur est verbalisable pour modification sans autorisation du modèle original.

Cette infraction est punie par une amende de 135€.

Avertisseur sonore

Un défaut sur cet équipement sonore entraîne à une amende de 68€. Il peut être muni d’un avertisseur sonore pour l’usage urbain.

Compteur de vitesse et compteur kilométrique

Tout véhicule doit être menu d’un compteur kilométrique et d’un indicateur de vitesse bien en vue du conducteur et maintenu constamment en bon été de fonctionnement sous peine d’une amende de 68€.

La béquille

Au moins une béquille, centrale ou latérale, est obligatoire sur le deux-roues. En cas contraire, l’amende sera de 68€.

Dispositif antiparasitaire

L’antiparasite qui sert à limiter les émissions radioélectriques occasionnées par les bougies est obligatoire.

Frein

Les deux freins doivent pouvoir être actionnés indépendamment l’un de l’autre.

En cas de dispositif de freinage non-conforme, le contrevenant risque une amende de 68 €

Eclairage

Les deux feux clignotants de changement de direction doivent fonctionner à l’avant et à l’arrière.

À l’avant, le véhicule doit disposer d’un feu de croisement et d’un feu de route. Précisons que le code de la route impose à tous les deux-roues de circuler de jour avec les feux de croisement allumés.

Le non-respect de cette obligation est passible d’une contravention de deuxième classe, soit 35€.

Le contrôle technique pour la moto, qui pourrait voir le jour en 2022 selon la Commission européenne, s’attardera très certainement sur ces divers éléments obligatoires.

Les équipements obligatoires du motard

Le casque homologué

Depuis 1973, tout conducteur de moto est dans l’obligation de porter un casque homologué selon la norme européenne : une étiquette blanche attestant du type d’homologation ECE est cousue sur la jugulaire.

Le cas échéant, le conducteur encourt une amende jusqu’à 750€ et un retrait de 3 points sur le permis.

Cette contravention de 4ème classe s’appliquera également pour le passager sans casque, mais ne perdra pas de points même.

Attention au casque non attaché qui ne protège pas suffisamment la tête, ni le cou. Non seulement inefficace, il est passible de la même sanction que l’absence de casque.

Les gants homologués

Depuis 2016, les motards et leurs passagers doivent porter des gants moto certifiés.

Le cas contraire, ils devront payer une amende de 68 euros et le conducteur du véhicule perdra un point.

Les gants de protection et sécurité doivent être certifiés selon l’homologation CE EPI, c’est-à-dire conformes à la réglementation relative aux équipements de protection individuelle.

Les mains et les avant-bras sont les parties du corps les plus grièvement blessées en cas d’accident de la route. Sous gants ou gants chauffants sont secondaires.

Le gilet jaune

Le gilet de sécurité à haute visibilité ne doit pas obligatoirement être porté durant la conduite. Le conducteur doit en revanche être en possession de ce gilet fluorescent (amende: 11€).

Attention : rien à voir le brassard. Le motard doit aussi porter ce gilet de protection jaune fluo en cas d’arrêt d’urgence (accident, panne, crevaison…).

L’amende peut s’élever à 135 euros.

Équipements obligatoires pour le motard

Les équipements facultatifs mais néanmoins sécuritaires pour le motard

Ces vêtements de protection et accessoires de sécurité sont conseillés pour maximiser la sécurité. Le blouson cuir protège le haut du corps, cervicales, torse et vertèbres.

Cette veste en cuir doit être composée de protections homologuées au niveau des coudes, des épaules et du dos, et il peut être doublé selon la saison.

Une protection dorsale moto est une bonne alternative pour protéger la colonne vertébrale.

Pour une meilleure visibilité, optez pour une veste blouson équipée de bandes réfléchissantes et/ou fluo ; en cas de mauvais temps, une combinaison de pluie noir jaune ou à motifs réfléchissants.

Conçus pour absorber les chocs au thorax, à l’abdomen et à la colonne vertébrale, les gilets airbag sont de plus en plus utilisés.

Pour le bas du corps, il est conseillé d’enfiler un pantalon de moto en cuir ou en jean renforcé de kevlar au niveau de la taille et des genoux.

Pour maximiser la protection des pieds et chevilles, les bottes moto ou chaussures moto doivent être homologuées.

Les meilleurs modèles étant ceux qui offrent des renforts au niveau de la malléole.

Publié par Thierry SALORD
Partagez cet article
A propos de l'auteur
Thierry SALORD est le fondateur de StagesPointsPermis.Com depuis 2005. Durant l'exploitation de ce portail de réservation de stages de récupération de points de permis de conduire, il a su se forger une culture autour de la législation du permis à points et de la problématique de la perte de points. Ses articles ont pour but de vulgariser le mécanisme législatif lié au dispositif du permis à points afin de fournir des informations claires, simples et détaillées aux internautes. Un second objectif est de diffuser des informations utiles et, bien entendu, de les partager avec les professionnels du permis à points et tous les visiteurs de ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous sur Facebook