• 0892490245 1,50€/appel + prix appel
  • contact[at]protagoras.fr
Augmentation des comportements à risque sur le trajet domicile-travail
Non classé, Sécurité Routière

Augmentation des comportements à risque sur le trajet domicile-travail

28 mai 2018

Du 14 au 18 mai 2018, se sont tenues les Journées de la sécurité routière au travail. Cette seconde édition, créée par l’Association des Sociétés Françaises d’Autoroutes et l’Association Prévention Routière a permis de mettre en lumière l’évolution des comportements des automobilistes sur leurs trajets domicile-travail. Une évolution loin d’être positive : en matière d’infractions routières, les salariés sont loin d’être de bons élèves !

Les trajets domicile-travail en chiffres

Utilisée par 74 % des actifs, la voiture constitue encore le moyen de transport préféré des Français pour leur déplacement domicile-travail.

64 minutes en moyenne, c’est le temps que prend le trajet domicile travail au quotidien en France, d’après une enquête Dalia, menée auprès de 52 pays du monde en 2015.

Un temps qui ne cesse de se rallonger et qui est aussi variable en fonction des disparités géographiques : les franciliens sont en moyenne 1h24 dans leur voiture au quotidien quand les travailleurs de petites agglomérations affichent un temps moyen de trajet de 35 minutes.

Effectués quotidiennement et de manière routinière, ce type de trajets constitue un facteur supplémentaire de risque d’accident de la route.

On connaît la route, on a donc tendance à faire preuve d’une plus grande inattention et commettre plus d’infractions au Code de la Route.

C’est face à ce constat que la Prévention Routière a décidé d’agir en proposant des journées dédiées à la Sécurité Routière au Travail.

Et les résultats de leur enquête dévoilés à cette occasion ne sont pas particulièrement encourageants.

La palme de la hausse pour le téléphone au volant

L’enquête conjointe de l’ASFA et de la Prévention Routière a permis d’interroger plus de 2000 automobilistes sur leurs comportements au volant.

Si on constate une baisse de la mortalité par rapport à 2017 sur les trajets professionnels, les comportements à risque ne suivent pas cette tendance.

En 2017, 45 % des conducteurs ont déclaré dépasser régulièrement les limitations de vitesse dans le cadre de leurs trajets domicile-travail, contre 40 % en 2013. Mais, la plus forte progression se situe au niveau de l’usage du téléphone au volant.

29 % des automobilistes ont reconnu lire des sms au volant et 71 % passent des appels sur les trajets entre leurs domiciles et leurs lieux de travail. Ils étaient 61 % en 2013, soit une progression de 10 points en 5 ans.

Rappelons que, quelle que soit la nature du trajet, tout conducteur se faisant prendre en utilisant son téléphone au volant, et ce, même si le véhicule est à l’arrêt, sera redevable d’une amende forfaitaire de 135 € et fera l’objet d’un retrait de 3 points sur son permis de conduire.

Pour essayer d’infléchir la tendance, le gouvernement communique sur de nouvelles mesures qui devraient voir le jour en 2019 parmi lesquelles la suspension de permis en cas d’infraction commise avec un téléphone au volant.

La somnolence au volant ne diminue pas

42 % des conducteurs ont reconnu lutter parfois contre le sommeil sur leurs trajets domicile-travail, ils étaient 37 % en 2013.

Particulièrement routinier, ce type de trajet constitue un risque aggravant de somnolence au volant. En roulant tous les jours sur le même trajet, dans un climat de stress et de fatigue potentiel, les conducteurs ont plus de chance de relâcher leur vigilance et de se laisser aller au sommeil sur un trajet domicile-travail.

Quelles solutions pour améliorer ces constats ?

Le Gouvernement français a pris de nombreuses mesures pour améliorer les conditions de conduite dans le cadre professionnel.

Si cela semble fonctionner pour les déplacements professionnels avec des entreprises qui se responsabilisent et responsabilisent de plus en plus leurs salariés, il reste cependant encore un travail en profondeur à effectuer pour faire évoluer les comportements dans le cadre des trajets domicile-travail.

Si des mesures de la part du Gouvernement sont indispensables, elles doivent nécessairement être associées à un effort des entreprises pour motiver les salariés à se responsabiliser.

De plus en plus d’entreprises, se préoccupent du bien-être de leurs salariés, ayant compris qu’il s’agit aussi d’un véritable levier de productivité.

La sécurité des salariés sur les routes, doit faire partie de ces préoccupations et les pistes de solutions à explorer sont nombreuses et de nature différente.

Si un volet répressif est nécessaire, d’autres pistes doivent être envisagées afin de limiter les comportements à risque des salariés au volant.

Encourager le co-voiturage ou encore l’usage des transports en commun constituent des pistes simples et faciles à mettre en œuvre.

En organisant un système de co-voiturage avec une alternance des conducteurs, on peut éviter la fatigue et l’usure du trajet, par exemple.

Le télé-travail peut aussi constituer une rupture bénéfique à la routine de ces trajets…

Au vu des résultats de l’enquête, il semble urgent et indispensable de proposer des mesures concrètes pour accompagner les conducteurs et encourager un comportement plus vigilant dans le cadre de leurs trajets domicile-travail.

Publié par Thierry SALORD
Partagez cet article
A propos de l'auteur
Thierry SALORD est le fondateur de StagesPointsPermis.Com depuis 2005. Durant l'exploitation de ce portail de réservation de stages de récupération de points de permis de conduire, il a su se forger une culture autour de la législation du permis à points et de la problématique de la perte de points. Ses articles ont pour but de vulgariser le mécanisme législatif lié au dispositif du permis à points afin de fournir des informations claires, simples et détaillées aux internautes. Un second objectif est de diffuser des informations utiles et, bien entendu, de les partager avec les professionnels du permis à points et tous les visiteurs de ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous sur Facebook