• 0892490245 1,50€/appel + prix appel
  • contact[at]protagoras.fr
Pression pneu moto : le guide ultime 
Moto, Non classé

Pression pneu moto : le guide ultime 

6 août 2018

L’importance de surveiller régulièrement la pression d’un pneu moto

Vérifier le gonflage de ses pneus régulièrement

Pour des raisons de sécurité, il est crucial de vérifier la pression et l’usure des pneus. Quel que soit l’usage que l’on fait de sa moto ou scooter, il est recommandé de vérifier ses pneus au moins une fois tous les 15 jours – contre un mois pour un pneu voiture – ainsi qu’avant tous longs trajets.

Un contrôle régulier permet de remarquer une crevaison lente. Aussi, une pression de pneu inadéquate aura des conséquences sur la consommation de carburant.

Vérifier l’état d’un pneu de 2 roues

Dans certaines conditions, les pneus s’usent rapidement : un usage très fréquent susceptible d’entraîner une surchauffe, des routes en mauvais état, une température extérieure élevée, etc. Il est bon de diagnostiquer tout problème potentiel.

La bande centrale doit être le centre d’attention : une bonne pression évite d’aplanir cette bande de roulement et de se trouver avec les fameux « pneus carrés ».

Pensez à regarder les côtés, les « bandes de peur », surtout pour un motard qui a tendance à se pencher beaucoup. Ce sera l’occasion de repérer tout éclat, visse ou clou incrusté dans la chambre à air – sauf pour un tubeless bien sûr.

Si vous ne savez pas comment vérifier l’état de vos pneus, ou si vous n’êtes pas très mécano, il existe des accessoires moto de contrôle de la pneumatique, comme le TMPS de TechnoGlobe qui vous alerte en cas d’avarie. Il se pose facilement sans démontage des pneus.

S’il est primordial pour votre sécurité d’avoir de bons pneus, n’oubliez pas que rouler avec un pneu usé est un délit, susceptible d’entraîner une contravention de 4ème classe, soit une amende de 135 € : autant que le non-port de l’équipement obligatoire à moto ou l’utilisation d’une plaque d’immatriculation non homologuée.

Les risques d’un pneu moto mal gonflé

La surface de contact avec le sol est inférieure avec un deux-roues. Rouler avec des pneus usés est dangereux : le risque à moto le plus fréquent est l’éclatement, la perte de contrôle et la glissade.

Un gonflage des pneus trop important limite l’empreinte au sol de la roue et réduit la stabilité et l’adhérence. En sous-pression, c’est le flanc de la roue qui encaisse le poids de l’engin, ce qui détériore la carcasse : la direction est moins fluide et la maniabilité diminue.

Quelle pression mettre dans les pneus de son 2 roues ?

Pour rappel, la pression pneus moto s’exprime en grammes, en Bar ou en Psi : 1 bar = 14.5 psi / 1psi = 0.0689 bar. La pression maximale autorisée est indiquée sur le flanc du pneu et ne doit jamais être dépassée.

Pour connaître la pression optimale de ses pneus, il faut se référer à la pression préconisée par le manufacturier si le montage des pneus est d’origine.

Si vous achetez une moto d’occasion, et que le pneu n’est pas d’origine (pneu Michelin, Pirelli, Dunlop, Bridgestone ou Goodyear, etc.) renseignez-vous auprès du revendeur de pneus afin de connaître les pressions adéquates pour la conduite en solo, en duo et en charge.

Exemple de pression pour un pneu route avant de 120 et un pneu arrière de 180 :

Pressions usuelles recommandées Pressions usuelles constatées
En solo Pression AV 2,2 – Pression AR 2,5 Pression AV 2,4 – Pression AR 2,7
En duo+ bagages Pression AV 2,3 – Pression AR 2,8 Pression AV 2,5 – Pression AR 2,9

À noter que tous les pneus ne s’usent pas au même rythme. Un pneu sport n’a pas la même longévité qu’un pneu enduro par exemple. En effet, un pneu piste à gomme tendre s’use rapidement.

D’une manière générale, on use plus rapidement le pneu arrière – cela ne veut pas dire qu’il faille moins vérifier le pneu avant ! Tout dépend aussi du type de conduite : un enchaînement accélération rapide et freinage tend à user les pneus plus rapidement.

Faire la pression d’un pneu à froid

Il est fortement recommandé de toujours vérifier la pression à froid !

Pour rappel, un pneu est froid quand vous avez roulé tranquillement moins de 3 km. La température modifie la pression interne de vos pneus de plus ou moins 200 g. Ne dépassez donc pas de plus de 200 g la pression indiquée (0,2 Bar).

Conseils : veillez à ne pas perdre le bouchon de valve, primordial pour éviter des pertes de pression. En règle générale, évitez l’azote pour gonfler vos pneus, car il s’agit d’un gaz froid qui empêchera vos pneus de monter en température correctement.

Pression d’un pneu à chaud

Le rodage-chauffage du pneu se fait après une dizaine de kilomètres : le pneu est alors chaud. Ajoutez 200 grammes à la valeur recommandée pour obtenir l’équivalent de la pression à froid. Si les préconisations indiquent une pression à 2,5 bar, passez à 2,7.

Lorsqu’il fait très chaud, vous pouvez gonfler un peu moins vos pneus puisqu’ils qu’ils vont chauffer plus rapidement une fois en action.

Publié par Thierry SALORD
Partagez cet article
A propos de l'auteur
Thierry SALORD est le fondateur de StagesPointsPermis.Com depuis 2005. Durant l'exploitation de ce portail de réservation de stages de récupération de points de permis de conduire, il a su se forger une culture autour de la législation du permis à points et de la problématique de la perte de points. Ses articles ont pour but de vulgariser le mécanisme législatif lié au dispositif du permis à points afin de fournir des informations claires, simples et détaillées aux internautes. Un second objectif est de diffuser des informations utiles et, bien entendu, de les partager avec les professionnels du permis à points et tous les visiteurs de ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous sur Facebook