• 0892490245 1,50€/appel + prix appel
  • contact[at]protagoras.fr
Tout ce qu'il faut savoir sur la circulation inter-files en deux-roues
Moto

Tout ce qu’il faut savoir sur la circulation inter-files en deux-roues

15 février 2018

Depuis le 1er février 2016, la circulation inter-files pour les deux-roues est expérimentée dans quatre régions. S’il n’est pas autorisé par le Code de la route, ce mode de conduite est entré dans la norme, surtout à Paris intra-muros et boulevard périphérique.

Qu’est-ce que la circulation inter-files ?

Couramment pratiquée dans les grandes villes propices aux embouteillages de voitures, la circulation inter-files consiste à circuler à deux-roues ou trois-roues motorisés entre les files de véhicules à l’arrêt ou roulant à vitesse réduite dans un trafic dense et congestionné.

Ces zigzags à moto sont massivement pratiqués mais pas autorisés, et donc pas encadrés, ni enseignés dans les écoles de conduite.

À titre exceptionnel, les pouvoirs publics ont décidé de mener une expérience dans onze départements à condition de respecter certaines règles de circulation routière.

Ces règles visent à mieux protéger les conducteurs de deux-roues motorisés qui pratiquent la circulation inter-files et d’en diminuer la dangerosité.

Vidéo réalisée par la sécurité routière pour une pratique sécurisée la circulation inter-files :

Les règles à respecter lors de la circulation inter-files en deux-roues

À moto ou scooter, circuler entre les files peut être dangereux. Il ne s’agit pas de doubler de manière anarchique. Il y a donc des règles de base à respecter.

Quels types de deux-roues sont autorisés ?

Seuls les deux-roues ou les trois-roues motorisés de moins d’un mètre de large sont autorisés à circuler en inter-files. Interdiction de circuler en inter-files aux tricycles à voie très large, side-cars et quads.

Sur quelles voies peut-on circuler en inter-files ?

Uniquement sur les autoroutes et routes à au moins deux fois deux voies séparées par un terre-plein central et où la vitesse autorisée est comprise entre 70 et 130 km/h.

Lorsqu’il y a trois voies de circulation, les deux-roues motorisés doivent circuler entre les deux files de véhicules les plus à gauche de la chaussée. Les motocyclistes ne sont donc pas autorisés à rouler en inter-files sur les routes sans terre-plein central, ni en ville.

À quels moments la circulation inter-files est autorisée ?

Elle est possible lorsque la circulation est dense et qu’elle s’établit en files ininterrompues sur toutes les voies, jusqu’à une vitesse maximale autorisée de 50 km/h.

Lorsqu’un tronçon est en travaux ou couvert de neige ou de verglas, la circulation inter-files est interdite pour toutes les motos

Quelles sont les règles de conduite de base ?

Attention aux distances de sécurité. L’espace entre les véhicules doit être suffisant.

Il est interdit de forcer le passage des autres usagers ou doubler un autre deux-roues circulant sur la même file ! N’oubliez pas d’actionner votre clignotant pour signaler un dépassement.

Les risques encourus en cas de mauvaise conduite ?

La pratique non autorisée de cette circulation limite en cas d’accident les garanties offertes par l’assurance deux-roues, qui considère trois cas de figure possibles.

  1. Le motard dépasse illégalement par la droite (non-respect du Code de la route), il n’est donc pas indemnisé.
  2. L’altercation a lieu lors d’un changement de voie signalé par un automobiliste, les torts de l’accident sont partagés.
  3. L’altercation se passe lors d’un changement de voie par un automobiliste sans avertissement (clignotant), les torts de l’accident reviennent à l’automobiliste.

Quelles sont les bonnes pratiques ?

Une règle de bonne conduite est de mise : les automobilistes ne pensent pas à regarder les inter-files dans les rétroviseurs.

Attention tout de même, circuler en inter-files avec les feux de route (pleins phares) ou warning est interdit, vous risquez jusqu’à 35 euros d’amende.

Adoptez une conduite douce et anticipez les coups de volant des autres véhicules.

Pour limiter le risque d’accident quand vous circulez, profitez d’un autre motard pour vous caler dans sa roue.

Enfin, gardez l’esprit motard et faites un petit signe pour remercier une voiture qui se décale pour vous faciliter le passage.

Les infractions au code de la route possibles lors de la circulation inter-files

La mise en place de cette phase d’expérimentation ne dispense pas les conducteurs de respecter les règles du droit routier.

Toute infraction sera passible d’une contravention (retrait de points et amende). Les petits excès de vitesse sont les infractions les plus commises.

Or, le dépassement de la limitation de vitesse est puni d’une amende forfaitaire de 135 € à 1 500 € et d’un retrait de 1 à 6 points sur le permis de conduire selon la gravité de l’excès de vitesse.

Dépassement par la droite ; franchissement de la ligne continue, changement de voie sans avertissement préalable ou non-respect de la distance de sécurité : verbalisation à hauteur de 135 € et retrait de 3 points : cf. Perte de points : Barème des infractions et amendes.

Suivez les règles pour conduire sur l’autoroute, comme l’interdiction de circulation sur la bande d’arrêt d’urgence.

Expérimentation de la circulation inter-files

Les conditions de circulations difficiles étant propres aux grandes agglomérations, sur une rocade ou en petite couronne, l’expérimentation s’est focalisée autour de Paris, Lyon, Bordeaux et Marseille.

Toute l’Ile-de-France est concernée, ainsi que la Gironde, les Bouches-du-Rhône et le Rhône.

L’instauration de la circulation inter-files pourra être légalisée dès 2020 si l’expérience s’avère concluante.

Publié par Thierry SALORD
Partagez cet article
A propos de l'auteur
Thierry SALORD est le fondateur de StagesPointsPermis.Com depuis 2005. Durant l'exploitation de ce portail de réservation de stages de récupération de points de permis de conduire, il a su se forger une culture autour de la législation du permis à points et de la problématique de la perte de points. Ses articles ont pour but de vulgariser le mécanisme législatif lié au dispositif du permis à points afin de fournir des informations claires, simples et détaillées aux internautes. Un second objectif est de diffuser des informations utiles et, bien entendu, de les partager avec les professionnels du permis à points et tous les visiteurs de ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous sur Facebook