• 0892490245 1,50€/appel + prix appel
  • contact[at]protagoras.fr
Comment connaître son taux d'alcoolémie ?
Non classé, Sécurité Routière

Comment connaître son taux d’alcoolémie ?

25 octobre 2018

Le taux d’alcoolémie traduit la quantité d’alcool présente dans le sang. Il est exprimé en grammes par litre de sang (g/l). Une des principales causes d’accidents de la route, l’alcool fait l’objet d’une forte répression par le Code de la Route.

À partir de 0.5g/l (0.2g/l pour les permis probatoires), la sanction tombe irrémédiablement. Bien qu’il soit obligatoire, vous n’avez pas toujours d’éthylotest avec vous ?

Ou alors vous souhaitez anticiper votre consommation ? Voici tout ce qu’il y a à savoir sur le taux d’alcoolémie avant de prendre le volant, afin de vous éviter tout désagrément.

Rappel de la loi

Si la règle 0 alcool n’est pas encore en vigueur, le Code de la Route s’est néanmoins particulièrement durci en matière d’alcoolémie.

Le seuil d’alcoolémie au volant est fixé à 0.5g/l pour les permis confirmés et 0.2g/l pour les permis probatoires, autant dire aucun alcool au volant pour les jeunes conducteurs.

La sanction encourue varie selon le taux constaté.

Dans tous les cas à partir de 0.5g/l, ou 0.2g/l pour les jeunes conducteurs, la sanction appliquée est la suivante :

  • retrait de 6 points sur le permis de conduire
  • amende forfaitaire de 135 €

Les conducteurs présentant un taux d’alcoolémie compris entre 0.5g/l et 0.8g/l risquent en plus du retrait de points une suspension de permis.

Enfin, au-delà de 0.8g/l, l’infraction est caractérisée en délit. Dans ce cas, les forces de l’ordre peuvent décider de :

  • la rétention du permis de conduire pendant 72 heures,
  • l’immobilisation du véhicule si aucun passager ne peut prendre le volant,
  • la suspension du permis de conduire pour une durée de 6 mois maximum.

Le conducteur devra en plus passer devant le tribunal correctionnel. La sanction du juge peut aller jusqu’à une amende de 4 500 € et une peine de prison de 2 ans maximum. Le juge peut en outre compléter la sanction en décidant de :

  • suspendre le permis de conduire jusqu’à 3 ans, sans possibilité de permis blanc,
  • annulation du permis de conduire sans possibilité de le repasser pendant au moins 3 ans, en cas de récidive,
  • interdire la conduite de certain de véhicule (y compris sans permis de conduire),
  • interdire de conduire un véhicule qui ne serait pas équipé d’un système homologué d’éthylotest anti-démarrage pendant 5 ans,
  • obliger le conducteur à suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière à ses frais,
  • confisquer de manière automatique le véhicule en cas de récidive, si le contrevenant en est le propriétaire.

NB : un jeune conducteur en permis probatoire qui est pris avec un taux supérieur à 0.2g/L perdra donc 6 points. Le solde étant de 6 points la 1ère année du permis probatoire, cela conduit inévitablement à une invalidation de son permis de conduire.

Combien de doses d’alcool peut-on boire pour prendre le volant ?

C’est la question que de nombreux conducteurs se posent.

De manière générale, on va compter en doses d’alcool :

1 verre de vin = 10 cl = 1 dose

1 verre de bière = 25 cl = 1 dose

1 shot d’alcool fort = 4 cl = 1 dose

Sachant qu’une dose = 0.2 à 0.3 g/L de sang, à partir de 2 doses, vous êtes hors-la-loi.

Toutefois, nous ne sommes pas tous égaux devant l’alcool et il y a de fortes différences selon notamment la corpulence et le sexe. C’est pourquoi, le meilleur moyen de savoir si vous êtes dans les clous, n’est pas de compter le nombre de doses ingérées, mais plutôt de calculer votre taux d’alcoolémie.

 

Calculer son taux d’alcoolémie

Homme : (V x t x 0.8) / (0.7 x m)

Femme : (V x t x 0.8) / (0.6 x m)

V = le volume bu en ml

t = degré d’alcool en pourcentage -> bière à 5° = 0.05%

0.8 correspond à la densité de l’alcool

0.7 ou 0.6 = coefficient de diffusion selon que l’on est un homme ou une femme

m = poids en kg

 

Exemple : 

Donc une femme de 65 kilos qui a bu 2 pintes de bière de 50 cl chacune à 5° :

((2 x 500) x 0.05 x 0.8) / (0.6 x 65) = 1.02g/L

Avec ce taux, il s’agit d’un délit !

Que faire avec un taux d’alcoolémie au-dessus du seuil ?

Tout d’abord ne pas prendre le volant afin de ne faire courir aucun risque à ses proches, les autres usagers de la route et soi-même.

Ensuite, seul le temps peut permettre de faire baisser le taux d’alcoolémie. Et quand nous parlons de temps, nous parlons de beaucoup de temps…

Le corps élimine 0.1g d’alcool par heure. Donc pour 2 verres, il faudra compter 4 heures minimum à compter de la fin de ceux-ci avant de prendre votre véhicule sans risque.

Et contrairement à ce que l’on a pu vous raconter, il n’y a rien d’autre qui marche : manger, boire de l’eau, faire du sport… Rien de vous aidera à accélérer le processus, sachez même que si vous mangez, le temps d’élimination est plus long…

Publié par Thierry SALORD
Partagez cet article
A propos de l'auteur
Thierry SALORD est le fondateur de StagesPointsPermis.Com depuis 2005. Durant l'exploitation de ce portail de réservation de stages de récupération de points de permis de conduire, il a su se forger une culture autour de la législation du permis à points et de la problématique de la perte de points. Ses articles ont pour but de vulgariser le mécanisme législatif lié au dispositif du permis à points afin de fournir des informations claires, simples et détaillées aux internautes. Un second objectif est de diffuser des informations utiles et, bien entendu, de les partager avec les professionnels du permis à points et tous les visiteurs de ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous sur Facebook