• 0892490245 1,50€/appel + prix appel
  • contact[at]protagoras.fr
Comment réduire la consommation d'une moto ?
Moto, Non classé

Comment réduire la consommation d’une moto ?

29 août 2018

Pour l’amateur qui vient d’acheter une moto d’occasion pour le plaisir comme pour le passionné qui prend soin de son ou ses gros cubes, le passage à la pompe fait toujours grincer des dents. Investir dans l’équipement moto et cotiser pour une assurance moto représentent déjà un coût ! Inutile d’en rajouter. En 2018, les prix des carburants ont augmenté en France. Les marges des distributeurs et les taxes pèsent sur le budget du motard.

Il existe pourtant quelques astuces pour réduire sa consommation. Selon leur architecture, toutes les motos n’ont pas les mêmes besoins, qu’il s’agisse d’un deux-roues monocylindre, bicylindres d’un trois ou 4 cylindres ou encore d’un moteur deux temps qui tend à se raréfier… Le poids de la moto et sa cylindrée joueront bien sûr sur le nombre de litres avalés.

Une moto bien entretenue consomme moins

L’entretien moto est la clé. Une motocyclette en mauvais état aura tendance à biberonner ! Tout d’abord, vérifiez l’usure et la pression des pneus moto et celles d’un éventuel side-car. Un sous-gonflement augmente la consommation et surtout augmente le risque d’accident. Pour connaître la pression optimale, référez-vous au carnet d’entretien délivré par le constructeur. Une vidange régulière est de mise. Une huile de mauvaise qualité pousse la mécanique à absorber plus de puissance, et donc utiliser plus de carburant.

Jetez un œil aux disques de frein et par la même occasion au liquide de frein, ainsi qu’au kit chaîne moto, à graisser tous les 1 000 kilomètres (tous les 500 km pour les amateurs de moto cross qui ont un usage intensif).

Le moindre frottement ou point dur entraînera une surconsommation. Même si elle semble imperceptible, elle se fait sentir en fin d’année. Lors d’une révision chez le mécano, pensez à faire vérifier la synchronisation des carburateurs, car s’il y a moins d’air, le bolide compensera avec plus d’essence.

Si les motos neuves sont plus performantes, les motos anciennes doivent bénéficier d’un contrôle régulier ; les pièces moto obsolètes doivent être changées. En règle générale, évitez de trop modifier votre deux-roues.

Vous pouvez le personnaliser avec des accessoires moto, mais attention au débridage. Si vous venez de passer le nouveau permis A2, vous ne pourrez piloter qu’un deux-roues dont la puissance est limitée. Après obtention du permis A, votre moto peut alors être débridée par un professionnel. Attention cependant, trafiquer n’importe comment un pot d’échappement pour faire rugir sa bécane est interdit.

Adapter sa conduite pour réduire la consommation d’essence

Lors d’un voyage à moto ou un trajet quotidien, évitez d’avoir à faire le plein tous les quatre matins. Comment ? La consommation d’essence est largement influencée par le comportement du motard.

En ville, à cause des ralentissements et accélérations répétés, la consommation est estimée 30 % supérieure à celle sur autoroute. Comme appris en moto-école, évitez les conduites nerveuses.

Cela s’applique que vous soyez au guidon d’un petit Vespa comme d’une moto sportive Suzuki GSXR (par exemple). Rouler à 40 km/h consomme très peu. Autant que possible, maintenez une vitesse stable : inutile de remettre les gaz si vous apercevez un feu rouge à cent mètres. Sur les petites routes, utilisez le frein moteur et minimisez tout freinage brutal. En sortie de virage comme au démarrage accélérez progressivement. Sur l’autoroute, une prise au vent minimale permet de réduire la consommation.

N’oubliez pas que pour des questions de sécurité routière, la voie publique n’est pas un circuit de course de moto. Oubliez les figures comme le wheeling à moto qui par ailleurs vous exposerait à une perte de points sur le permis.

Les motos les plus économiques

Les motos électriques

C’est encore un marché de niche en France, mais la moto électrique commence à se développer. Avec peu d’entretien et dotées d’une batterie moto d’une durée de vie de cinq ans en moyenne, les deux-roues « propres » séduisent à l’image des modèles de la marque Zéro ou le scooter électrique BMW C évolution. Même la marque Harley Davidson a confirmé la sortie d’ici 2019 d’une moto légende électrique.

Top 10 des motos les plus économiques (de plus de 125cm3)

  • La Mash 250 Two Fifty produite après 2013. Consommation : 2,63 L / 100 km
  • Royal Enfield Bullet 500 EFI Electra – Deluxe produite après 2008. Consommation : 3,20 L / 100 km
  • Yamaha XV 240 Virago produite entre 1990 et 1998. Consommation : 3,30 L / 100 km
  • Honda CBR 250 produite après 2011. Consommation : 3,33 L / 100 km
  • Honda CB 250 Two Fifty produite entre 1990 et 1998. Consommation : 3.42 L / 100 km
  • Honda CBR 500 R produite entre 2013 et 2015. Consommation : 3.50 L / 100 km
  • Honda NX 250 produite entre 1988 et 1996. Consommation : 3.50 L / 100 km
  • Royal Enfield Continental GT produite après 2014. Consommation : 3.50 L / 100 km
  • Honda CMX 250 Rebel produite entre 1996 et 2003. Consommation : 3.50 L / 100 km
  • Honda CRF 250 L produite après 2012 : 3.50 L / 100 km

Publié par Thierry SALORD
Partagez cet article
A propos de l'auteur
Thierry SALORD est le fondateur de StagesPointsPermis.Com depuis 2005. Durant l'exploitation de ce portail de réservation de stages de récupération de points de permis de conduire, il a su se forger une culture autour de la législation du permis à points et de la problématique de la perte de points. Ses articles ont pour but de vulgariser le mécanisme législatif lié au dispositif du permis à points afin de fournir des informations claires, simples et détaillées aux internautes. Un second objectif est de diffuser des informations utiles et, bien entendu, de les partager avec les professionnels du permis à points et tous les visiteurs de ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous sur Facebook