• 0892490245 1,50€/appel + prix appel
  • contact[at]protagoras.fr
Permis de conduire

Permis allemand vs. Permis français : quelles différences ?

21 novembre 2016

Premier pays d’UE à avoir adopté le permis à point, l’Allemagne est une pionnière dans le secteur de la conduite : ses voitures, ses autoroutes, son absence de limitation de vitesse… Quelles différences y’a-t-il alors entre le permis allemand et notre permis français ?

 

Un examen du Code similaire

Pour commencer, l’éligibilité au Code est soumise à plusieurs formalités notamment un test de vue et un brevet de secourisme. Le candidat devra alors suivre 14 sessions de théorie de 90 minutes minimum. L’examen en lui-même consiste en un QCM de 30 questions sur ordinateur.

Le passage du Permis plus encadré

L’encadrement des leçons de formation est plus strict en Allemagne : le candidat doit effectuer 3 leçons en nocturne, 4 sur autoroute et 5 en dehors de la ville. Le seuil minimum est donc de 12 leçons.

Le format de l’examen du permis est semblable à celui passé en France : 45 minutes, un test hors agglomération et se garer. Les coûts de l’examen sont donc globalement similaires : allemands et français payeront dans les 1700€ (40€ pour 45 minutes).

L’Allemagne propose également une formule de conduite accompagnée mais la période probatoire est seulement de deux ans.

Un système de points inversé

Le permis allemand est attribué avec un solde à 0. Chaque infraction ajoute un nombre précis de points, la limite étant à 8. Un système totalement différent des français, qui décomptent à partir de 12.

Une gestion différente des infractions

Les infractions sont classées en 3 catégories :

  • +1 point : petit excès de vitesse, stationnement gênant, téléphone au volant
  • +2 points : alcool au volant, drogue, excès de vitesse. Cette sanction entraine souvent la suspension de permis pendant un mois
  • +3 points : infractions pendant une période de suspension du permis

Certaines infractions mineures ne sont plus sanctionnées par un ajout de points mais par une simple amende, par exemple les excès de vitesse en dessous de 20km/h. Les allemands semblent donc préférer les suspensions à aux sanctions de points. Une logique que nous n’avons pas en France.

cars-691144_1280

Des limitations de vitesse plus flexibles

Les formations de récupération de points trouvent leurs équivalents en Allemagne, cependant elles ne sont accessibles qu’à un solde de point inférieur à 6.
En ville, allemands et français sont soumis à la même limitation : 50km/h. Nos réglementations divergent hors agglo où la vitesse maximale autorisée est de 100km/h en Allemagne. Certaines portions d’autoroute et de voies rapides n’indiquent aucune limitation, la vitesse est donc libre.

speed-1249610_1920

France et Allemagne adoptent des logiques assez différentes en termes de conduite : si la formation est très encadrée pour les allemands, une fois le permis obtenu, la législation se montre plus permissive qu’en France. Ce qui n’empêche pas le pays d’avoir un taux de mortalité parmi les plus bas d’Europe.

Publié par Anne-Lise
Partagez cet article
A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous sur Facebook